Morgane Denmat

Danseuse de la compagnie

Morgane a commencé la danse par le classique et le Modern Jazz, et ce, pendant une quinzaine d’années.
Ensuite, elle n’a eu de cesse de continuer à apprendre, même lorsqu’elle décide, vers 20 ans, d’entreprendre des études de sport, notamment avec le management et l’intégration.
En effet, elle suit l’atelier chorégraphique universitaire de danse contemporaine, à Rennes, mené par Charlotte Herné M’Bodj et vit des moments plus formateurs les uns que les autres (stages, rencontres chorégraphiques, création de pièces, improvisation dans des lieux insolites, danse contact…).
Durant cette période, elle danse également dans la pièce de Bruno Couderc, avec l’orchestre Ars Juvenis dirigé par Patrick Otto, à partir de la pièce mythique « Appalachian Spring », de Martha Graham.
Tous ces projets lui donnent envie d’être interprète, mais aussi de pouvoir partager cet art. Après un master réussi, elle obtient, à Angers, l’examen d’aptitude technique en danse contemporaine, puis le diplôme d’État de professeur de danse contemporaine à Nantes, au Pôle d’enseignement supérieur spectacle vivant. Elle a suivi une formation auprès d’excellents formateurs (Rosine Nadjar, Valérie Martin, Sylvain Richard, Edwige Audon, Maurice Courchay), et aussi auprès d’artistes invités avec qui elle entreprend des projets (Julie Nioche avec « Sisyphe » et « Sensationnelles », François Veyrune…). Elle s’aventure également en tant que chorégraphe-­interprète avec d’autres camarades de formation…

Aujourd’hui, elle fait partie de la compagnie Paradox, créée par son ami Ivan Stanimirovic qu’elle a beaucoup aidé.
Elle enseigne en parallèle, ne pouvant séparer l’interprétation de l’enseignement.

Publicités